Position des camps pendant la guerre

Aller en bas

Position des camps pendant la guerre

Message par Veiovis le Ven 19 Fév - 7:29

ici, un forum qui parle de cela...   http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/forum-pages-histoire/localisation-camp-militaire-sujet_9683_2.htm

Camp du bois du Ballon et le camp du bois Decauville. Il est spécifié que la zone de ces camps  est comprise entre la route de Caix-Le Quesnel et la route de Caix-Beaucourt
camp du Bois Long Nord de Quesnel (JMO IVe C.A. pages 14, 22 et 29)





Dernière édition par Veiovis le Jeu 5 Mai - 12:34, édité 5 fois
avatar
Veiovis
Admin

Messages : 1145
Date d'inscription : 21/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://lequesnel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Position des camps pendant la guerre

Message par Veiovis le Ven 19 Fév - 7:30

avatar
Veiovis
Admin

Messages : 1145
Date d'inscription : 21/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://lequesnel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Position des camps pendant la guerre

Message par Veiovis le Ven 19 Fév - 7:31

ici, très bonne brochure de la Somme (pendant la guerre)
http://centenaire.org/sites/default/files/references-files/guide_somme.pdf
avatar
Veiovis
Admin

Messages : 1145
Date d'inscription : 21/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://lequesnel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Position des camps pendant la guerre

Message par Veiovis le Ven 19 Fév - 7:32

avatar
Veiovis
Admin

Messages : 1145
Date d'inscription : 21/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://lequesnel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Position des camps pendant la guerre

Message par Veiovis le Ven 19 Fév - 7:33



Dernière édition par Veiovis le Jeu 27 Oct - 10:37, édité 1 fois
avatar
Veiovis
Admin

Messages : 1145
Date d'inscription : 21/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://lequesnel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Position des camps pendant la guerre

Message par martinev le Mer 4 Mai - 20:34


martinev

Messages : 4
Date d'inscription : 04/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Position des camps pendant la guerre

Message par Veiovis le Jeu 5 Mai - 6:26

merci pour cette carte. Elle est inédite et vraiment intéressante.

en allant sur le lien, on a une vision globale du secteur et on peut agrandir.

en rouge ce sont les tranchées britanniques et en bleu, celles de l'ennemi.

en bas, la légende est à moitié effacée. Ici, on peut voir une autre légende et ça permet de se faire une idée.
http://geo.nls.uk/mapdata3/trench/key/openlayers.html





66E.NE Edition: 3A   Published: August 1918  Trenches corrected to 4 July 1918   National library of Scotland  http://maps.nls.uk/view/101465362#zoom=1&lat=3247&lon=15038&layers=BT
http://digitalarchive.mcmaster.ca/islandora/object/macrepo%3A4028/-/collection
avatar
Veiovis
Admin

Messages : 1145
Date d'inscription : 21/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://lequesnel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Position des camps pendant la guerre

Message par Veiovis le Sam 10 Mar - 16:23

avatar
Veiovis
Admin

Messages : 1145
Date d'inscription : 21/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://lequesnel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Position des camps pendant la guerre

Message par Veiovis le Lun 19 Mar - 20:27

https://www.canadiansoldiers.com/history/battlehonours/westernfront/amiens.htm

Après l'arrivée de la 3e division sur la ligne rouge au début de l'après-midi du 8 août, les hommes et les chevaux du corps de cavalerie commencèrent à se préparer à l'attaque.

La brigade de cavalerie canadienne a mené la 3e division de cavalerie à l'action derrière les 1re et 3e divisions canadiennes alors que la 1re division de cavalerie a suivi derrière les 2e divisions australienne et 2e canadienne.

Avec la Canadian Cavalry Brigade, il y avait deux compagnies de chars Whippet, soit 32 machines au total. Ils ont traversé la rive sud de la rivière Luce à Ignaucourt, atteignant la route Roye juste après 10 h 30, et ont pris contact avec une force de véhicules blindés canadiens.

Le cheval de Strathcona avançait alors à cheval sur la route de Roye avec les Royal Canadian Dragoons à leur gauche. Dans la voie canadienne se trouvaient les villages de Beaucourt-en-Santerre et de Le Quesnel, environ le tiers et les deux tiers de la distance jusqu'à la ligne pointillée bleue; la 7e brigade de cavalerie, remontant la vallée de la Luce, viendrait à son tour à Cayeux et à Caix.

Traversant la frontière interarmées, l'escadron de garde avancé de Strathcona encercla Fresnoy-en-Chaussée et y captura 125 prisonniers.

Peu de temps après, cependant, l'ennemi a réoccupé le village. Beaucourt, que les Allemands évacuaient déjà, ne présentait aucun problème et donnait 300 prisonniers; mais dans le bois à l'est, un appui du régiment Bellman fut aidé par le feu du sud de la route de Roye, où les Français n'avaient pas encore obtenu Fresnoy.

En conséquence, Beaucourt Wood est resté pour l'époque aux mains des Allemands. A un mille au nord, la cavalerie britannique fut plus heureuse de s'emparer de Cayeux Wood après un combat court et acharné.

Deux heures après la cavalerie, la 4e division canadienne a commencé à traverser la 3e division à 12h40.
La 11e brigade a mis l'accent sur Le Quesnel, avec la 12e brigade à côté de la gauche.
À un mille à l'est de la ligne rouge, les bataillons de tête rencontrent des unités à cheval, près de Beaucourt.

Chacun des chars de soutien de la division du 1st Tank Battalion - le nouveau Mark V Star, capable de transporter une vingtaine d'hommes en plus de l'équipage - transportait un officier d'infanterie, un éclaireur et trois détachements de mitrailleuses (deux Lewis, trois hommes chacun, et un Vickers de cinq hommes) - treize hommes en tout, outre l'équipage du char.

Le plan était que les chars se dirigent directement vers la ligne pointillée bleue, où ils laisseraient tomber leurs passagers.

La moitié devait alors rester en avant pendant que les autres repoussaient pour aider le gros de l'infanterie.

Mais ce projet de transporter des fantassins dans des chars n'a pas bien fonctionné. Ébranlés dans leurs quartiers exigus, les hommes souffraient sévèrement de la chaleur inaccoutumée et des émanations des moteurs; beaucoup sont devenus malades, et un nombre s'est évanoui.

Plus de la moitié des détachements d'infanterie étaient obligés de chercher de l'air frais et de les suivre à pied. Mais il y avait pire à faire face à un manque d'air frais.

Une seule batterie allemande cachée à mille mètres au sud de Beaucourt Wood assomme dix tanks. Onze machines ont atteint l'objectif; mais, à cause d'un feu allemand inattendu venant du nord et de l'est de Le Quesnel, sept d'entre eux reprirent leur infanterie et se retirèrent avec eux à environ 1500 verges.

Au nord de la rivière Luce, la cavalerie britannique atteignit la ligne pointillée bleue vers 13 h, faisant bon usage des vallées couvertes, et la rive sud de la rivière était en sécurité vers 14 h 30. L'aile gauche des chars et de l'infanterie de la 4e Division est arrivée à 15 h 30. Au sud, le 31e corps français fut aidé par les efforts d'un peloton du Royal Canadian Regiment et d'éléments de l'Independent Force, et Mézières fut occupé par les Français.

Mais l'aile droite de la 4e division est mise en péril lorsque les Allemands réoccupent Fresnoy et défendent Le Quesnel à l'ouest, au sud et à l'est sur plus d'un mille, bloquant le passage de la 11e brigade avec des mitrailleuses et mettant en danger le flanc. la 12e Brigade. Le soutien du char du 54e bataillon - trois véhicules - a été assommé, et un effort personnel mené par le commandant du bataillon pour dégager les positions dans un bois n'a été que partiellement couronné de succès.


Le 102e bataillon, aidé par cet effort, a continué l'assaut sur le bois et l'a dégagé avant 16 h 30. tandis que le 75e bataillon passait à travers le 54e. Les mitrailleuses continuaient à barrer le chemin du Quesnel et de Fresnoy, et la brigade était obligée de creuser dans un mille au nord-ouest pour la nuit, ne laissant au corps que des objectifs non pris entre les mains de l'ennemi.

La 12e brigade fait face à une opposition plus légère et fait de meilleurs progrès, alors que la cavalerie a d'abord balayé le sol qu'ils devaient traverser. Malgré le lourd M.G. le feu du nord de Beaucourt Wood, des chars et de l'artillerie les font avancer, et c'est là que le lieutenant Tait du 78e bataillon assomme une mitrailleuse ennemie en solitaire. le 72e bataillon a traversé le 78e et a atteint la ligne pointillée bleue vers 18h15.

À leur gauche, le 38e bataillon et le 85e bataillon, en passant, ont atteint leurs objectifs avant 16 h 30. La 11ème Brigade a relevé les unités de la cavalerie vers 17h00 et une heure plus tard, la 7ème Brigade de Cavalerie s'est retirée des positions qu'elle occupait avec la 12ème Brigade. La 4e division était assurée dans des positions couvertes par leur artillerie divisionnaire, qui s'était déplacée jusqu'à la ligne rouge dans l'après-midi, et le danger d'une attaque sur le flanc était réduit lorsque Fresnoy tombait aux troupes du 31e corps français.

avatar
Veiovis
Admin

Messages : 1145
Date d'inscription : 21/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://lequesnel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Position des camps pendant la guerre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum