Des livres sur le Santerre : Olivier Garcin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des livres sur le Santerre : Olivier Garcin

Message par Veiovis le Ven 3 Nov - 8:31

L’historien Olivier Garcin est décédé en mai 2017 . Il laisse derrière lui son tome 2 sur l’histoire du Santerre.


ien ne prédestinait Olivier Garcin à s’enthousiasmer pour l’histoire, si ce n’est son grand-oncle passionné.

En 2006, à l’heure de la retraite, celui qui était jusqu’alors gestionnaire de grands hôtels s’installe à Warvillers avec son épouse, native de la commune.

Il est alors touché par la richesse de ces terres du Santerre, marquées par une histoire foisonnante et meurtrie.

Début 2016, il sort son premier ouvrage Le Santerre, à l’amont de la Luce, dans lequel il raconte Caix, Beaufort-en-Santerre, Warvillers, Rouvroy-en-Santerre et Cayeux-en-Santerre, ou encore Folies, Bouchoir, Parvillers-le-Quesnoy, Ignaucourt…

Atteint d’une grave maladie, mais avec le soutien de tous les instants de son épouse Maryse, il poursuit son travail d’écriture. Alors qu’il est alité, il écrit, elle relit, ils corrigent et œuvrent ensemble pour publier le tome 2. Il décède le 17mai 2017.
« Il a travaillé pour faire vivre ces villages ruraux qui rapprochent les hommes »

Ce nouvel ouvrage évoque cette fois-ci la genèse, l’évolution de la géographie et du patrimoine de Rosières-en-Santerre et ses alentours.

On y aborde l’histoire de Vrély, Méharicourt, Harbonnières, Feuquières, Hardoncourt, Aubercourt, Rousseville, Vauvillers, Lihons, Maucourt, Fouquescourt (Ingon)…

Ce tome 2 de 331 pages agrémenté de nombreux dessins, mais aussi de photos et autres plans, devrait aussi surprendre le lecteur, tant il raconte des faits pouvant différer des a priori qu’il est possible de trouver çà et là.

Il ne manque pas non plus de légendes, comme celle de la pierre Saint-Eloi, située à la sortie de Vrély.

Au Moyen-Âge, on lui prêtait la vertu de guérir les animaux. Olivier Garcin a également choisi d’aborder les activités économiques aujourd’hui disparues, comme la bonneterie, le tissage, la briqueterie, etc.
Sans oublier les moments festifs.

À Warvillers, Jean De Lamarlière, le maire, se souvient d’un homme dévoué à l’histoire et rapporte les paroles d’Olivier Garcin :
«L’histoire, et plus généralement la culture, le patrimoine santerrois ne pouvaient être réservés à une minorité. Ils doivent appartenir à tous.» Jusqu’à ses derniers jours, avec son épouse, il a travaillé pour faire vivre ces villages ruraux qui rapprochent les hommes, constituent un lien d’amitié, de fraternité et procurent des sentiments profonds. »

« Le Santerre en amont de la Luce, Rosières- en-Santerre et ses alentours », 28 €, aux éditions La Vague verte, 27 €.

Disponible à la librairie de la galerie Intermarché de Roye, à La Vieille Malle de Bouchoir, à la Maison de la presse de Montdidier ou au domicile des Garcin, 7 rue de Rouvroy à Warvillers.

http://www.courrier-picard.fr/archive/d-20161212-GCPZZT?referer=%2Farchives%2Frecherche%3Fdatefilter%3Dlastyear%26sort%3Ddate%2520asc%26word%3Dhistoire%2520santerre



avatar
Veiovis
Admin

Messages : 1055
Date d'inscription : 21/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://lequesnel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum